Otoplastie ou chirurgie des oreilles décollées

L’otoplastie est la chirurgie qui consiste à repositionner et à remodeler les oreilles présentant des malformations (angulation excessive, défaut de plicature du cartilage ou hypertrophie du cartilage central). En général, les deux oreilles sont décollées mais il arrive que le cas se présente sur une seule. L’intervention peut se pratiquer chez l’enfant dès que la croissance de l’oreille est correcte, soit à environ 7 ans. Les adultes, eux, peuvent se faire opérer à tout âge.

> Tout savoir sur Oreilles décollées <

CHIRURGIE ESTHÉTIQUE DES OREILLES DÉCOLLÉES OU OTOPLASTIE EN SUISSE À MONTREUX, LAUSANNE ET GENÈVE

La chirurgie esthétique des oreilles décollées est appelée otoplastie.

Deux cas de figure peuvent se présenter :

  • le plus souvent les deux oreilles sont décollées et l’intervention intéresse les 2 oreilles
  • plus rarement, une seule oreille est décollée et devra être recollée isolément

Cette intervention de chirurgie esthétique a pour but de corriger les anomalies cartilagineuses du pavillon de l’oreille qui lui donnent son aspect décollé.

Il existe trois catégories de malformations qui sont souvent associées les unes avec les autres (figure 1) :

Figure 1: anatomie d’une oreille
Anatomie oreille décollée

  • Angle trop important (trop ouvert) entre la conque et le crâne, entrainant un décollement de tout le pavillon de l’oreille : c’est le défaut d’enfouissement de conque.
  • Taille trop importante du cartilage de la conque entrainant une projection vers l’avant de l’oreille, ce qui accroit l’aspect décollé : c’est l’hypertrophie de la conque.
  • Un défaut de plicature des reliefs habituels du cartilage. Le pavillon a donc un aspect lisse et sans reliefs : c’est le défaut de plicature de l’anthélix.

L’otoplastie corrigera ces malformations par remodelage et sutures du cartilage pour obtenir des oreilles avec un aspect recollé mais naturel. Cette intervention permettra de stopper les moqueries et réflexions désobligeantes qui peuvent entrainer des troubles psychologiques et des difficultés scolaires chez l’enfant.

A quel âge se faire opérer des oreilles décollées ?

La chirurgie esthétique des oreilles décollées peut se faire chez l’adulte ou l’adolescent.

Le plus souvent une otoplastie est envisagée et réalisée chez l’enfant à partir de l’âge de 7 ans. À cet âge, les oreilles ont terminé leur croissance et ont atteint leur taille définitive. Il est fondamental de préciser qu’une otoplastie ne peut être réalisée sans le souhait et la motivation de l’enfant.

AVANT UNE OTOPLASTIE

Le Docteur Jean-Charles BAYOL vous reçoit en consultation à Laclinic-Montreux, ou à la Beauty Suite à Lausanne, (à seulement 30 minutes de Genève par le train).

Cette première consultation de chirurgie esthétique permettra de noter les malformations cartilagineuses pour chaque oreille et comparer la symétrie de ces déformations entre les deux oreilles.

Un bilan photographique complètera l’examen clinique.

A noter :

  • Pour les garçons, une coupe de cheveux bien courte sera souhaitable.
  • Pour les filles, les cheveux devront être attachés.
  • La tête et les cheveux seront soigneusement lavés le jour précédant l’intervention.

ANESTHÉSIE ET HOSPITALISATION POUR UNE CHIRURGIE ESTHÉTIQUE DES OREILLES DÉCOLLÉES

Cette intervention étant réalisée fréquemment chez l’enfant, il s’agit le plus souvent d’une anesthésie générale. Chez un adolescent ou un adulte, une anesthésie vigile sous sédation (anesthésie locale approfondie par des tranquillisants administrés par voie intra-veineuse), ou une anesthésie locale pourront être réalisées. Le choix entre ces différentes possibilités fera l’objet d’une discussion entre le patient, le chirurgien esthétique et l’anesthésiste.

Une otoplastie est le plus souvent réalisée en chirurgie ambulatoire. Il s’agit d’une hospitalisation d’une journée à Laclinic, Montreux , avec sortie le soir même après quelques heures de surveillance postopératoire.

PRINCIPE DE L’INTERVENTION CHIRURGICALE

Chaque chirurgien esthetique réalise une technique qui lui est propre. Chaque patient étant unique, le Docteur Jean-Charles BAYOL adaptera sa technique à chaque cas afin d’obtenir le meilleur résultat. Les principales étapes de l’intervention sont les suivantes :

Siège des cicatrices (figure 2) :
Otoplastie

Le plus souvent, l’incision cutanée se trouve dans le sillon derrière l’oreille :  le sillon rétro-auriculaire (figure 2).

Un petit fuseau de peau excédentaire, en forme de sablier sera retiré. Parfois, des petites incisions complémentaires seront réalisées à la partie antérieure du pavillon et seront cachées dans des replis naturels.

Il est important de noter qu’à aucun moment les cheveux ne sont coupés.

Décollement de la peau :

La dissection sous la peau est réalisée afin de pouvoir mettre en évidence le cartilage.

Remodelage du cartilage (figure 3) :
Otoplastie Suisse

Il faut recréer ou améliorer les reliefs naturels par affinement et plicatures du cartilage. Dans certains cas, des sections ou des résections de cartilage seront réalisées. Notamment au niveau de la conque afin de réduire sa hauteur. Ces modifications cartilagineuses seront maintenues par des sutures profondes (figue 4). Enfin, le pavillon sera remis en bonne position par rapport au crâne et fixé par des points profonds (fil non résorbable incolore).

Sutures du cartilage (figure 4) :
Otoplastie Genève

Quel résultat après une otoplastie ?

  • Afin d’obtenir un résultat naturel, le Docteur Jean-Charles BAYOL, ne réalise que très rarement des sections cartilagineuses et uniquement de la conque, car les autres sections au niveau du pavillon peuvent se voir et donnent un aspect « artificiel », « cassé », à l’oreille recollée. Il est fondamental que l’oreille ne soit pas trop recollée (plaquée contre le crâne) car cela donne également un aspect artificiel d’oreille opérée. De l’importance du serrage des points profonds, dépend l’aspect définitif de l’oreille, d’où le soin tout particulier apporté par le Docteur Jean-Charles BAYOL à ce point clé de l’intervention.
  • Les sutures : La suture de la peau est réalisée avec du fil résorbable qui partira tout seul avec les douches et les shampoings au bout de 3 à 4 semaines.
  • Le pansement : Un pansement compressif est réalisé à la fin de l’intervention autour de la tête afin de limiter l’œdème et les ecchymoses et afin de maintenir les oreilles en bonne position. Le plus souvent l’intervention dure une à deux heures, en fonction de l’importance des déformations et des corrections à réaliser.

LES SUITES OPÉRATOIRES APRÈS UNE OTOPLASTIE

  • Des antalgiques simples permettent de calmer les douleurs qui sont le plus souvent modérées.
  • Le pansement compressif sera retiré le lendemain. De simples soins locaux des cicatrices devront être réalisés pendant environ 20 jours.
  • À l’ablation du pansement compressif les oreilles seront bleues, gonflées et insensibles. Ces stigmates de l’intervention disparaitront progressivement en 2 à 4 semaines.
  • Un bandeau de protection (type « bandeau de tennis ») devra être porté nuit et jour pendant un mois puis uniquement la nuit le mois suivant. Au cours de cette période de convalescence et de cicatrisation, les sports de contact devront être proscrits.
  • Il ne faudra pas exposer les oreilles au grand froid pendant 2 à 4 mois, à cause du risque de gelures dues à la diminution transitoire de la sensibilité des oreilles.

RÉSULTAT DE LA CHIRURGIE ESTHÉTIQUE DES OREILLES DÉCOLLÉES OU OTOPLASTIE EN SUISSE À MONTREUX, LAUSANNE ET GENÈVE

Il faudra compter de 3 à 6 mois pour évaluer le résultat final. Ce délai permettra la disparition de l’œdème, le relief final des cartilages et le positionnement des oreilles pourront être appréciés au bout de ce délai. Passé ce délai, seules les cicatrices seront encore un peu rosées et indurées avant de s’estomper.

Les défauts initiaux auront été corrigés, les oreilles correctement repositionnées et symétrisées. Le plus souvent le résultat est définitif, parfois une récidive partielle est possible et peut nécessiter une correction sous anesthésie locale.

Le bénéfice esthétique de l’intervention s’accompagnera d’un bénéfice psychologique important du fait de l’arrêt des moqueries à l’école.

IMPERFECTIONS DE L’OTOPLASTIE

À distance de l’intervention, on pourra observer :

  • une discrète asymétrie entre les oreilles
  • des petites irrégularités de reliefs ou une plicature trop saillante
  • un rétrécissement de l’orifice du conduit auditif
  • une perception des fils profonds

Ces imperfections n’auront pas de conséquences sur le résultat esthétique et pourront bénéficier, si besoin, de retouches sous anesthésie locale.

À ce sujet, si un ou plusieurs fils profonds sont ressentis sous la peau, il pourront être retirés une à deux années après l’intervention, délai nécessaire pour que le cartilage cicatrise dans sa nouvelle position.

COMPLICATIONS DE L’OTOPLASTIE

Une otoplastie, même s’il s’agit d’une intervention de chirurgie esthétique, reste une véritable intervention chirurgicale qui comporte certains risques si minimes soient-ils.

En ce qui concerne l’anesthésie, une chirurgie esthetique des oreilles décollées doit être réalisée dans une véritable structure chirurgicale en clinique (Laclinic Montreux). De ce fait les risques liés à l’anesthésie sont devenus statistiquement presque négligeables. Il seront exposés lors de la consultation d’anesthésie préopératoire.

En ce qui concerne le geste chirurgical, le choix d’un bon chirurgien esthétique qualifié, compétent et sérieux formé à ce type d’intervention, permet de limiter au maximum les risques de complications, sans toutefois pouvoir les supprimer complètement.

Même si elles sont très rares, les principales complications possibles sont :

  • Le saignement postopératoire : il est rare, mais s’il entraine un hématome en arrière de l’oreille, il pourra nécessiter une nouvelle intervention afin d’évacuer l’hématome et de stopper le saignement.
  • L’infection : elle est très rare grâce aux mesures d’asepsie opératoire rigoureuses. Si elle survient, elle peut nécessiter une hospitalisation et un traitement antibiotique par voie intraveineuse du fait du risque de diffusion au cartilage de l’oreille (chondrite) qui pourrait être grave.
  • La souffrance et la nécrose cutanée : elle est exceptionnelle et peu parfois survenir du fait de trouble de la circulation sur la peau très fine au niveau de la face antérieure du pavillon, en regard d’un relief cartilagineux. Des soins locaux permettront cependant d’obtenir la cicatrisation en laissant toutefois une petite plage cicatricielle.
  • Les cicatrices pathologiques : du fait de leur topographie, et indépendamment de la qualité de la suture, les cicatrices situées en arrière du pavillon de l’oreille peuvent être le siège d’une inflammation et d’une hypertrophie gênante, voire d’une évolution vers une cicatrice chéloïde. La survenue de ces cicatrices hypertrophiques et chéloïdiennes est imprévisible, leur traitement est difficile (résection intra-chéloïdienne, injection locale de corticoïdes). Un traitement préventif pourra être prescrit (compression, application de gel de silicone…).

CONCLUSION

Le Docteur Jean-Charles BAYOL, spécialiste de la chirurgie esthétique du visage, réalise fréquemment des interventions de chirurgie esthétique des oreilles ou otoplastie aussi bien chez l’enfant que chez l’adulte. Cette intervention donne une grande satisfaction quant au résultat esthétique et s’accompagne d’un réel mieux être psychologique.

CONTACTEZ-NOUS

Image Contactez-nous

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

Le Docteur Jean-Charles Bayol, médecin et chirurgien esthétique et plastique vous
accueille dans les meilleurs établissements suisses à Montreux, Genève et Lausanne.

LACLINIC MONTREUX
Docteur Jean-Charles Bayol

Avenue de Collonge 43
1820 Montreux-Territet
T. +41 21 989 70 00
F. +41 21 966 70 10

contact@dr-bayol.ch