Chirurgie intime de la femme

nymphoplastie et hyménoplastie

Si l’hypertrophie des petites lèvres peut s’être développée durant la puberté ou suite aux  accouchements, il arrive aussi que ce soit un phénomène apparu dès la naissance. Par confort ou par esthétisme, de plus en plus de femmes ont recours à la nymphoplastie. L’intervention a pour objectif de réduire la taille des petites lèvres afin qu’elles soient contenues dans les grandes et/ou corriger une asymétrie.

L’hyménoplastie est un acte de chirurgie intime de plus en plus pratiqué visant à redonner aux femmes un hymen intact. Différentes raisons peuvent amener les patientes à recourir à cette intervention réalisable rapidement.

> Tout savoir sur Chirurgie intime de la femme <

CHIRURGIE INTIME DE LA FEMME : CHIRURGIE ESTHÉTIQUE DES PETITES LÈVRES OU NYMPHOPLASTIE DE RÉDUCTION POUR HYPERTROPHIE ET HYMÉNOPLASTIE EN SUISSE À MONTREUX, LAUSANNE ET GENÈVE

Les petites lèvres de la vulve (figure 1) sont dites hypertrophiques ou « pendantes » lorsqu’elles dépassent les grandes lèvres notamment en position debout. Cette hypertrophie est le plus souvent bilatérale et asymétriques et se manifeste à la puberté. Elle peut cependant survenir après un accouchement ou à la ménopause.

Figure 1: anatomie de la vulve
Nymphoplastie et hymenoplastie

Il existe habituellement un hyperpigmentation associée, due aux frottements dans les sous vêtements. La gêne esthétique occasionnée est souvent associée à une gêne fonctionnelle vestimentaire ou lors de la pratique d’activités sportives, et psychologique lors des rapports sexuels. Des mycoses récidivantes peuvent être associées à l’hypertrophie des petites lèvres.

L’hymen représente une membrane qui obture incomplètement l’orifice vaginal, ce qui permet de séparer le vagin de la vulve. Cet hymen n’est pas toujours présent chez la femme. L’hymen ne se déchire pas toujours lors du premier rapport sexuel, il peut simplement se distendre. Pour certaines cultures religieuses et ethniques qui attribuent une grande importance à la chasteté féminine avant de se marier, un hymen intact est garant de virginité.

OBJECTIFS DE LA NYMPHOPLASTIE DE RÉDUCTION ET DE L’HYMÉNOPLASTIE

L’objectif de la nymphoplastie en Suisse est de réduire la taille des petites lèvres, et de corriger une éventuelle asymétrie, afin d’obtenir une harmonie de la vulve avec des petites lèvres dont la taille est en rapport avec celle des grandes lèvres et le volume vulvaire.

L’objectif de l’hyménoplastie en Suisse est de retrouver un hymen intact avant de se marier, ou pour se reconstruire psychologiquement après une relation sentimentale qui s’est mal terminée, ou après une agression sexuelle.

PRINCIPES DE LA CHIRURGIE ESTHÉTIQUE DES PETITES LÈVRES ET DE L’HYMÉNOPLASTIE EN SUISSE

En ce qui concerne la chirurgie esthétique des petites lèvres, l’intervention consiste en la résection de l’excédent de muqueuse (souvent hyperpigmentée), selon un dessin précis et adapté à chaque petite lèvre en cas d’asymétrie. La nymphoplastie de réduction peut se faire dès l’âge adulte et sans limite d’âge. Cette intervention n’aura pas de conséquence sur les futurs rapports sexuels et sur les futurs accouchements.

En ce qui concerne l’hyménoplastie, l’intervention consiste en la réfection de l’hymen soit en utilisant des restes d’hymen déchirés, soit en prélevant de la muqueuse sur les parois vaginales.

AVANT LA CHIRURGIE INTIME DE LA FEMME EN SUISSE

Une consultation à Laclinic Montreux, près de Lausanne, ou à la Beauty Suite à Lausanne, (à seulement 30 minutes de Genève en voiture), est nécessaire avant d’envisager l’intervention de chirurgie esthetique. Cette consultation permettra de comprendre exactement ce qui vous gêne est quels sont vos souhaits.

Comme pour tout acte de chirurgie esthétique, il est vivement recommandé d’arrêter le tabac au moins un moins avant et après l’intervention, car il peut être à l’origine des problèmes de cicatrisation.

Aucun médicament contenant de l’aspirine ou des anti-inflammatoires ne devra être pris dans les 10 jours qui précèderont l’intervention.

S’il n’est pas strictement nécessaire, le rasage de la région du pubis est conseillé afin de garantir une parfaite stérilité pendant l’intervention et afin de faciliter les soins postopératoires.

ANESTHÉSIE ET HOSPITALISATION POUR UNE CHIRURGIE ESTHÉTIQUE INTIME DE LA FEMME

Qu’il s’agisse de la réduction des petites lèvres ou d’une hyménoplastie, l’intervention peut le plus souvent être réalisée sous anesthésie  locale. Dans certains cas, et/ou pour plus de confort, elle pourra être réalisée sous anesthésie vigile (neuroleptanalgésie, ou anesthésie locale approfondie, ou sédation), voire sous anesthésie générale.

Une intervention de chirurgie esthétique intime de la femme sera effectuée en chirurgie ambulatoire  (entrée et sortie le jour même de l’intervention) à Laclinic Montreux, avec une sortie le jour même de l’intervention après quelques heures de surveillance clinique.

L’INTERVENTION CHIRURGICALE

Pour la nymphoplastie de réduction, le Docteur Jean-Charles BAYOL, réalise une résection cunéiforme en aile d’oiseau qui garanti le meilleur résultat esthétique (figure 2).

Figure 2: technique de la nymphoplastie de réduction
Nymphoplastie Suisse

Pour l’hyménoplastie, le Docteur Jean-Charles BAYOL reconstruit l’hymen soit avec des vestiges d’hymen déchirés, soit en réalisant des lambeaux à partir de la muqueuse de la paroi du vagin (figure 3).

Figure 3: technique de l’hyménoplastie
Hymenoplastie Suisse

La suture se fait avec du fil à résorption rapide caché dans les replis de l’hymen, donc invisible. Les fils disparaitront entre 15 et 20 jours.

Après l’intervention, un pansement léger est placé dans un slip de protection.

L’intervention dure de 30 minutes à 1 heure.

LES SUITES OPÉRATOIRES D’UNE NYMPHOPLASTIE DE RÉDUCTION ET D’UNE HYMÉNOPLASTIE

Les douleurs sont en général modérées. Le Docteur Jean-Charles BAYOL prescrit systématiquement des médicaments pour faire disparaître la douleur.

Des bleus (ecchymoses) et un gonflement (œdème) sont habituels. Ils durent de 7 à 15 jours.

Les saignements peuvent persister pendant 3-4 jours. Une simple protection sera placée dans la culotte. Dans les jours qui suivront l’intervention, il faudra porter des vêtements amples.

Les soins locaux seront effectués plusieurs fois par jour avec un antiseptique, notamment après les mictions et après les selles. Les fils de suture résorbables tomberont tout seuls en 15-20 jours.

L’activité professionnelle pourra être reprise dès le lendemain de l’intervention.

RÉSULTAT DE LA CHIRURGIE INTIME DE LA FEMME EN SUISSE À MONTREUX, LAUSANNE ET GENÈVE

Pour la nymphoplastie de réduction, il faudra attendre 2 à 3 mois pour juger du résultat.

Pour l’hyménoplastie, il faudra attendre la disparition des fils, soit 15-20 jours, pour que le résultat ne puisse pas se voir au cours d’un examen gynécologique avant un mariage. Lors du premier rapport sexuel qui suivra l’intervention, la perte de sang ne sera pas systématique, en revanche le partenaire sentira une résistance au moment de la pénétration.

Certaines patientes, afin d’augmenter les chances de saignement, se font opérer une semaine avant le mariage pour que la plaie non cicatrisée, provoque un saignement sur les draps.

IMPERFECTIONS DES RESULTATS

Elles concernent surtout la chirurgie de réduction des petites lèvres. Il peut s’agir d’asymétries résiduelles ou d’une irrégularité due à une désunion cicatricielle.

Une simple retouche secondaire pourra être réalisée entre 6 mois et un an sous anesthésie locale.

COMPLICATIONS DE LA CHIRURGIE ESTHÉTIQUE INTIME DE LA FEMME

La chirurgie esthétique intime de la femme, même si elle est réalisée pour des considérations esthétiques, n’en demeure pas moins une véritable intervention chirurgicale, ce qui implique les risques lies à tout acte chirurgical, aussi minimes soient-ils.

La plupart du temps, l’intervention se déroule parfaitement bien, avec des suites opératoires très simples. Cependant, des complications peuvent survenir et doivent être connues :

-Accidents thrombo-emboliques (phlébite, embolie pulmonaire) : ils sont bien évidemment exceptionnels, mais leur gravité impose des mesure de prévention telles que des bas de contention, voire des traitements anticoagulants chez les patients à risque.

-Saignements postopératoires et hématomes : ils peuvent nécessité une reprise opératoire précoce.

-Infection : rare, elle sera le plus souvent traitée par des soins locaux.

-Retard de cicatrisation et désunion cicatricielle : ils allongeront les suites opératoires. Une désunion cicatricielle ayant entrainé une irrégularité du bord de la petite lèvre pourra être secondairement corrigée par une petite retouche sous anesthésie locale à partir de 6 mois.

-Une nécrose de la muqueuse : pourra également être responsable d’un retard de cicatrisation.

-Altération durable de la sensibilité : exceptionnelle.

CONCLUSION

Les disgrâces génitales de la femme peuvent être à l’origine d’une détresse psychologique importante.

La chirurgie esthétique intime de la femme réalisée par le Docteur Jean-Charles BAYOL à Laclinic Montreux apporte un réel mieux être physique et psychique à la femme.

CONTACTEZ-NOUS

Image Contactez-nous

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

Le Docteur Jean-Charles Bayol, médecin et chirurgien esthétique et plastique vous
accueille dans les meilleurs établissements suisses à Montreux, Genève et Lausanne.

LACLINIC MONTREUX
Docteur Jean-Charles Bayol

Avenue de Collonge 43
1820 Montreux-Territet
T. +41 21 989 70 00
F. +41 21 966 70 10

contact@dr-bayol.ch