INJECTION DE BOTOX OU TOXINE BOTULIQUE

La toxine botulique, plus connue sous le nom de Botox est injectée localement pour atténuer les rides inter-sourcilières (rides du lion), celles situées sur le front ainsi qu’autour des yeux (pattes d’oie). Le traitement doit être progressif et envisagé en deux temps, puis reconduit. Des injections trop rapprochées peuvent donner un aspect figé au visage. Aussi est-il recommandé d’espacer les injections de botox d’au moins 5-6 mois.

> Tout savoir sur Injection de toxine botulique et botox <

QU'EST-CE QUE LA TOXINE BOTULIQUE ?

La toxine botulique souvent appelée botox réduit la contraction musculaire. Cette substance intervient à la jonction entre le nerf et le muscle, elle a un effet myorelaxant.

Utilisée depuis le milieu des années 70 en ophtalmologie et en neurologie, la découverte de son utilisation en chirurgie esthétique est fortuite. Un ophtalmologiste canadien a remarqué au début des années 90 que la toxine botulique injectée près des paupières diminuait les rides autour des yeux.

En médecine et chirurgie esthétique, la toxine botulique est utilisée pour atténuer :

  • les rides inter-sourcilières (rides du lion)
  • les rides du front
  • les rides autour de l’orbite (rides de la patte d’oie) (figure 1)

Figure 1: topographie des injections de la toxine botulique au visage
sites-dinjection-toxine-botulique

Les indications les plus classiques de la toxine botulique concernent les rides inter-sourcilières, les rides du front et les rides de la patte d’oie

QUEL EST LE PRINCIPE DE L’INJECTION DE TOXINE BOTULIQUE ?

Le positionnement des sourcils résulte d’un équilibre musculaire entre le muscle du front (qui permet de relever les sourcils) et les muscles sourcilier (qui permettent d’abaisser les sourcils).

La contraction du muscle du front provoque des rides horizontales au niveau du front, la contraction des muscles sourciliers provoque les rides verticales entre les sourcils.

Ce sont alors les capacités de relaxation musculaire du botox qui vont être utilisées.

Le chirurgien plasticien cherchera à diminuer la fonction des muscles des sourcils et du front ce qui permettra d’atténuer les rides horizontales et verticales dues aux contractions musculaires.

L’injection de toxine botulique permettra de lisser la peau ce qui donnera un aspect plus jeune par relâchement de la tension musculaire.

POURQUOI FAIRE DES INJECTIONS DE BOTOX ?

L’objectif principal est de réduire les rides et ridules au repos, il ne s’agit pas d’empêcher la contraction des muscles. On recherche donc l’atténuation des rides au repos et pas lors des mouvements du visage.

La toxine botulique va modifier l’équilibre musculaire entre le muscle frontal et les muscles des sourcils pour avoir un visage plus harmonieux et reposé.

Le traitement par botox doit être envisagé dans le temps : il faut donc réaliser un traitement progressif en évitant de surcorriger. Mieux vaut donc une première séance moyennement efficace que trop efficace.

Y A T-IL DES CONTRE-INDICATIONS AU BOTOX ?

Il faut impérativement respecter les contre-indications à l’injection de botox, d’où l’importance d’un interrogatoire détaillé par votre chirurgien esthétique :

  • Myasténie (maladie neuro-musculaire), certaines maladies neurologiques
  • Pathologie de la coagulation
  • Grossesse et allaitement
  • Allergie connue à la neurotoxine botulinique A ou à la sérum-albumine, ou aux aminosides (antibiotiques :Amiklin, Gentalline…)
  • Prise récente d’anticoagulant, d’aspirine ou tout médicament susceptible de faire saigner

A T-ON BESOIN D'UNE ANESTHESIE POUR DES INJECTIONS DE BOTOX ?

Le plus souvent, il n’y a pas besoin d’anesthésie, pas même une anesthésie locale.

Une préparation avec de l’EMLA (topique anesthésiant) peut être faite, mais elle est le plus souvent inutile.

COMMENT SE DEROULE UNE SEANCE D’INJECTION DE TOXINE BOTULIQUE ?

  • Il est préférable de venir au rendez-vous non maquillé(e)
  • Il faut éviter de prendre de l’aspirine ou tout médicament favorisant le saignement 10 jours avant et 10 jours après l’injection
  • Le traitement sera réalisé au cabinet par le Docteur Jean-Charles BAYOL à Laclinic Montreux, ou à la Beauty Suite à Lausanne, (à 30 minutes de Genève).
  • Il s’agit de plusieurs injections avec une aiguille très fine en différents points du visage
  • Une injection de botox ne prend que quelques minutes

QUELLES SONT LES SUITES D'UNE INJECTION DE BOTOX ?

  • Il ne faut pas s’allonger dans les heures qui suivent l’injection et dormir en position semi-assise la première nuit (avec 2 oreillers)
  • Il ne faut pas masser le visage aux endroits où ont été réalisées les injections pendant 3-4 jours
  • La semaine suivant l’injection de botox, il faut contracter fortement les muscles qui ont été injectés 3-4 fois par jours pendant 1 minute afin que la toxine botulique diffuse dans l’ensemble du muscle
  • Les activités peuvent être reprises normalement après l’injection

 

Effets secondaires d’une injection de botox

  • Rougeur : aux endroits de la piqure, elle disparait en quelques jours
  • Bleus et gonflement : des ecchymoses ou bleus et un gonflement peuvent apparaitre et fréquemment au niveau des paupières, ils disparaissent en quelques jours
  • Troubles sensitifs : le front peut paraitre fixe, cartonné et insensible, ainsi que la région autour des yeux
  • Douleurs au niveau du visage : ces douleurs ont été décrites aux endroits ayant reçu de la toxine botulique, ceci est très rare

QUEL RESULTAT APRES UNE INJECTION DE BOTOX ?

  • Le résultat de l’injection de botox apparait vers le troisième jour et se met en place entre une et deux semaines.
  • Les rides sont atténuées, mais ne disparaissent pas complètement, des mouvements musculaires sont encore possibles
  • Le résultat obtenu après la première séance d’injection de toxine botulique en Suisse dure en moyenne 4 à 6 mois au terme desquels, on peut refaire une injection

 

Pour obtenir un résultat stable et durable dans le temps, les injections de botox doivent être renouvelées avec un intervalle de 4 à 6 mois. Ça n’est seulement qu’à partir de la seconde injection que le résultat peut être plus durable.

Pour obtenir un résultat naturel, il ne faut pas faire d’injections trop rapprochées de toxine botulique, au risque d’avoir un aspect figé du visage, comme on le voit encore trop souvent dans les magazines et à la télévision. Il faut attendre au moins 4-5 mois entre chaque injection.

En revanche, si on ne recommence pas l’injection, le muscle traité retrouvera sa fonction antérieure à l’injection.

QUELLES PEUVENT ETRE LES IMPERFECTIONS DU BOTOX ?

Ces imperfections sont le plus souvent localisées : persistance de petite ride ou de ride plus profonde, résultat asymétrique…

Le Docteur Jean-Charles BAYOL fait toujours ses injections de toxine botulique en deux séances espacées de 10 à 15 jours. Au cours de la seconde séance, ces petites imperfections localisées pourront être corrigées par une injection complémentaire de botox.

Il faut rappeler que la toxine botulique atténue les rides du front, entre les sourcils et autour des yeux, mais ne les fait pas complètement disparaitre. Un traitement médical complémentaire pourra être réalisé secondairement : comblement d’une ride résiduelle par une injection de produit de comblement tel que de l’acide hyaluronique, resurfaçage de la peau par peeling, laser ou dermabrasion.

 

PEUT-IL Y AVOIR DES COMPLICATIONS AVEC LA TOXINE BOTULIQUE ?

Les complications sont très rares.

Le choix d’un chirurgien esthetique qualifié, formé spécifiquement à cette technique d’injection, permet de limiter les risques sans les supprimer complètement.

  • Complications loco-régionales :
    • Mal de tête (céphalées) : il peut apparaitre après l’injection et en quelques heures voire jours. Il ne faut surtout pas prendre d’aspirine pour le faire disparaitre, car il favorise le saignement et les hématomes. En cas de mal de tête, il faut prendre du paracétamol.
    • Chute des sourcils : une injection trop importante de toxine botulique au niveau du front entrainera une ptose des sourcils. Cette ptose se corrigera en quelques semaines.
    • Chute de la paupière supérieure : une injection de botox trop près de l’orbite ou un massage appuyé après l’injection peut entrainer une ptose partielle de la paupière supérieure qui peut durer 4 à 8 semaines.
    • Gêne au sourire et à la déglutition : un traitement dans la région labiale peut gêner le sourire ou entrainer des petits mouvements anormaux. Une injection au niveau du cou peut gêner la déglutition.
    • Sécheresse des yeux : par diminution de la production des larmes par les glandes lacrymales. Il existe un risque de kératite qui pourra être prévenu par des larmes artificielles chez les porteurs de lentilles.
    • Contraction paradoxale d’un muscle et anomalies au niveau de la mimique : dans les jours qui suivent, les muscles injectés peuvent avoir des mouvements paradoxaux (contractions spontanées) sans gravité.
  • Complications au niveau général  (elles sont exceptionnelles)
    • Allergiques : rash cutané, urticaire ;
    • Fatigue, fièvre, courbatures ;
    • Nausées, vertiges ;
    • Sécheresse buccale ou de la peau.

CONCLUSION

Une injection de toxine botulique est un geste de médecine esthetique qui donne le plus souvent une grande satisfaction au patient.

Les désagréments et complications sont exceptionnels.

CONTACTEZ-NOUS

Image Contactez-nous

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

Le Docteur Jean-Charles Bayol, médecin et chirurgien esthétique et plastique vous
accueille dans les meilleurs établissements suisses à Montreux, Genève et Lausanne.

LACLINIC MONTREUX
Docteur Jean-Charles Bayol

Avenue de Collonge 43
1820 Montreux-Territet
T. +41 21 989 70 00
F. +41 21 966 70 10

contact@dr-bayol.ch