LIFTING FRONTO-TEMPORAL (front et sourcils)

Cette intervention, qui en contient deux, vise d’une part à corriger les disgrâces liées à l’apparition des rides au niveau du front et celles situées entre les sourcils (communément appelées rides du lion), et d’autre part à lutter efficacement contre l’affaissement de la région temporale, les rides de la patte d’oie  et la chute et la queue des sourcils. Le lifting fronto-temporal est un acte de chirurgie esthétique courant, qui se réalise à partir de 40 ans, et s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes.

> Tout savoir sur Lifting fronto-temporal <

LE LIFTING FRONTO-TEMPORAL

-Le lifting frontal qui permet de corriger l’affaissement du tiers supérieur du visage : le front et la partie moyenne et médiane des sourcils. Il permet également d’atténuer les rides du front et les rides entre les sourcils que l’on appelle plus communément les rides du lion.

Le lifting temporal permet de corriger la chute de l’extrémité latérale du sourcil, la queue du sourcil. Il pourra également corriger les rides de la patte d’oie situées au coin des yeux en remettant légèrement en tension la peau située au niveau de la partie externe de l’œil et de l’orbite.

Ces interventions n’ont pas pour objectif de modifier les traits mais de repositionner les structures anatomiques, le front et les sourcils, dans la position qu’ils avaient quelques années auparavant. En revanche, le lifting frontal et le lifting temporal permettent une correction radicale et définitive contrairement à l’injection de toxine botulique, traitement de médecine esthétique qui permettra les mêmes corrections, mais dans une moindre mesure et uniquement de façon temporaire (3 à 6 mois).

Ces deux liftings peuvent être réalisés isolément mais en pratique ils sont souvent associés entre eux. Ils peuvent également être associés à d’autres interventions de chirurgie esthétique (lifting cervico-facial, lifting centro-facial, blépharoplastie et lipostructure ou lipofilling du visage) ou des traitements de médecine esthetique (dermabrasion, laser, peeling, injection d’acide hyaluronique).

Lorsqu’ils sont associés à une chirurgie esthétique des paupières supérieures ou blepharoplastie, ils permettent de limiter la quantité de peau à retirer au niveau de la paupière supérieure et la longueur de la cicatrice car ils corrigeront au moins partiellement, l’excès de peau en remontant le front et les sourcils.

Le lifting frontal comme le lifting temporal peuvent être réalisés par de courtes incisions sous endoscopie.

Le lifting fronto-temporal peut être réalisé aussi bien chez la femme que chez l’homme à partir de 40 ans.

Après ces interventions le vieillissement du visage se poursuivra. Un entretien avec des traitements spécifiques de l’épiderme (laser, lampes pulsées…) et avec des injections (toxine botulique, produits de comblement) aidera à entretenir le résultat plus longtemps. Une nouvelle intervention, souvent plus modérée pourra parfois être nécessaire.

AVANT LE LIFTING FRONTO-TEMPORAL

Le Docteur Jean-Charles BAYOL écoutera attentivement votre demande. Il effectuera ensuite un examen clinique précis de l’ensemble du visage et plus particulièrement la région frontale et temporale. Il vous exposera les avantages du lifting temporal et du lifting frontal par rapport à un traitement médical par de la toxine botulique.

Une seconde consultation préopératoire (gratuite) consultation à Laclinic Montreux, ou à la Beauty Suite à Lausanne, (à seulement 30 minutes de Genève par le train), sera l’occasion de rediscuter des modalités de l’intervention et de répondre à vos questions si vous en avez.

Comme pour toute intervention de chirurgie esthétique, il est vivement conseillé d’arrêter le tabac au moins un mois avant l’intervention et un mois après car le tabac peut entrainer un retard de cicatrisation. De même qu’aucun médicament contenant de l’aspirine ne devra être pris dans les 10 jours qui précéderont l’intervention afin de limiter le risque de saignement pendant et après l’intervention.

Un shampoing antiseptique sera réalisé la veille au soir et le matin même.

ANESTHÉSIE ET HOSPITALISATION POUR UN LIFTING FRONTO-TEMPORAL

Le lifting frontal et le lifting temporal peuvent être réalisés sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale approfondie encore appelée neuroleptanalgésie ou sédation (anesthésie locale associée à des tranquillisants administrés par voie intraveineuse), au bloc opératoire. Le choix du mode d’anesthésie fera l’objet d’une discussion entre le patient, le chirurgien esthétique et l’anesthésiste.

S’il est réalisé seul, le lifting fronto-temporal peut être pratiqué en chirurgie ambulatoire (renvoyer un lien hypertexte vers la page hospitalisation) avec sortie le jour même de l’intervention. S’il est associé à d’autres gestes chirurgicaux, une hospitalisation de 24 heures sera nécessaire à Laclinic Montreux.

LIFTING FRONTAL ET LIFTING TEMPORAL : L’INTERVENTION CHIRURGICALE

Votre chirurgien esthétique utilise sa technique chirurgicale qu’il adaptera à chaque cas afin d’obtenir le meilleur résultat. Les différentes étapes de l’intervention sont les suivantes :

Les cicatrices:

Le dessin de ces incisions correspond à la position des futures cicatrices. Elles seront quasi invisibles puisque courtes et dissimulées dans les cheveux.

Pour le lifting temporal : l’incision mesure entre 4 et 6 cm et est située quelques centimètres en arrière de la ligne d’implantation chevelue. La cicatrice peut également être située au niveau de la ligne d’implantation des cheveux (cicatrice précapillaire) lorsque la ligne chevelue est déjà assez reculée et/ou la quantité de peau à retirer importante.

Pour le lifting frontal et temporal réalisé sous endoscopie : les incisions sont plus petites, au nombre de 3 à 5, dissimulées dans les cheveux et mesurent environ 1 cm (figure 1).

Figure 1: cicatrices du lifting fronto-temporal endoscopique
cicatrices-lifting-fronto-temporal-endoscopique

Au travers de l’une de ces cicatrices sera introduit l’endoscope relié à une mini-caméra qui permettra de visualiser les décollements sous les tissus. Les autres cicatrices permettront le passage des instruments chirurgicaux spéciaux conçus pour la chirurgie sous endoscopie (figure 2).

Figure 2: lifting fronto-temporal endoscopique
lifting-fronto-temporal-endoscopique

-Le décollement

Pour le lifting temporal, le décollement est réalisé dans un plan anatomique profond. L’importance de ce décollement dépend de la souplesse des tissus. Lorsqu’il existe un excès cutané au niveau de la région temporal et de la patte d’oie, le décollement pourra également être sous cutané.

Pour le lifting fronto-temporal endoscopique, la totalité du front et des tempes est décollée jusqu’aux arcades sourcilières et à la racine du nez. Ce vaste décollement est réalisé au travers des petites incisions et sous contrôle vidéo.

-Affaiblissement musculaire :Il s’agit du temps opératoire spécifique au lifting frontal :

-Le muscle frontal est fragilisé afin de traiter les rides frontales ; -Les muscles inter-sourciliers sont fragilisés afin de corriger les rides inter-sourcilières (rides du lion).

Le lifting frontal permet une correction radicale et définitive de ces rides, contrairement à la toxine botulique qui ne permet qu’un traitement partiel et temporaire des rides du front et des rides du lion (de 4 à 6 mois).

-Remise en tension des tissus

Dans le cadre du lifting temporal isolé non endoscopique, l’élévation de la queue du sourcil et la remise en tension cutanée sont appréciés en faisant attention à laisser au visage son expression naturelle.

Dans le cadre du lifting fronto-temporal sous endoscopie, les tissus décollés vont être remis en tension afin de déplisser les pattes d’oie, remonter les sourcils et supprimer l’affaissement du front. Ils seront maintenus en bonne position par des fixations profondes.

-Les cicatrices

Elles seront refermées le plus souvent par des agrafes.

En fonction du chirurgien, de l’importance des améliorations à apporter et de la nécessité éventuelle de gestes complémentaires, l’intervention peut durer de 45 minutes à une heure et demie.

LES SUITES OPÉRATOIRES DU LIFTING FRONTAL ET DU LIFTING TEMPORAL

La sortie de la clinique se fera le soir même ou le lendemain matin si le lifting fronto-temporal a été associé à d’autres interventions chirurgicales.

Ces interventions ne sont pas véritablement douloureuses, en revanche il existe une sensation de tension inconfortable au niveau du tiers supérieur du visage.

Il apparaitra classiquement dans les premiers jours qui suivront l’intervention, un gonflement du visage (œdème) et des bleus (ecchymoses à ne pas confondre avec un hématome). Ils disparaitront progressivement en 15-20 jours.

À noter que dans le cas d’un lifting temporal isolé, il pourra exister un bourrelet cutané à la partie supérieure de la cicatrice temporale qui s’estompera en quelques semaines. Pour minimiser l’importance des suites opératoires, vous serez systématiquement pris en charge par le département de physiothérapie, pour des soins postopératoires. Le jour même, en cas d’hospitalisation ambulatoire, ou dès le lendemain, si vous restez hospitalisé une nuit, des massages doux de la zone opérée et des soins LED permettront d’assurer un drainage lymphatique et de favoriser la cicatrisation. Plusieurs semaines après l’intervention, un traitement LPG pourra même être entrepris.

Lorsque les cicatrices seront cachées dans les cheveux, les agrafes seront retirées entre 7 et 10 jours.

Lorsque les cicatrices seront situées au niveau de la ligne d’implantation chevelue, elles seront visibles mais s’estomperont à partir du 4ème mois post-opératoire par la repousse des cheveux au travers d’elles. Durant les premières semaines le front pourra être insensible, associé à des démangeaisons du cuir chevelu et du crâne. Elles disparaîtront progressivement.

Il faut schématiquement retenir que comme pour un lifting cervico-facial :

-vers le 7e jour, le patient sera présentable pour sa famille proche ;

-vers le 15e jour, le patient sera présentable pour ses amis ;

-vers 21-28 jours, le patient sera présentable sur le plan socio-professionnel.

RÉSULTAT DU LIFTING FRONTAL ET DU LIFTING TEMPORAL OU LIFTING FRONTO-TEMPORAL EN SUISSE À MONTREUX, LAUSANNE ET GENÈVE

Il faudra attendre 4 à 6 mois pour évaluer le résultat final qui ne sera considéré comme définitif qu’au bout d’une année.

Le bénéfice esthétique de l’intervention sera souvent associé à un bénéfice psychologique.

En général, un lifting du tiers supérieur du visage aura permis d’obtenir un embellissement et un effet de rajeunissement du tiers supérieure du visage, avec une correction de l’affaissement frontal, une ascension des sourcils, une remise en tension des paupières supérieures, un déplissement des rides de la patte d’oie, et une atténuation nette des rides frontales et intersourcilières (mais pas une disparition complète).

Le résultat esthétique sera le plus souvent pérenne dans le temps malgré le fait que le processus de vieillissement de la peau ne soit pas stoppé par l’intervention. L’entretien de cette dernière par des procédés médicaux et cosmétiques permettra de prolonger le bénéfice du lifting plusieurs années après.

Des injections de toxine botulique faites régulièrement tous les 6 mois, permettront de maintenir le résultat :

-au niveau temporal : l’affaiblissement du muscle orbiculaire de l’œil par la toxine diminuera l’effet abaisseur de ce muscle sur la queue du sourcil ;

-au niveau frontal : l’affaiblissement des muscles sourciliers par la toxine diminuera l’effet abaisseur de ces muscles sur la partie moyenne et la partie centrale du sourcil.

IMPERFECTIONS DU LIFTING FRONTO-TEMPORAL EN SUISSE À MONTREUX, LAUSANNE ET GENÈVE

Dans le cas du lifting temporal isolé, un relâchement partiel de la queue du sourcil pourra parfois nécessiter une remise en tension secondaire sous anesthésie locale.

Dans le cas du lifting fronto-temporal endoscopique, les imperfections peuvent être dues à un malentendu par rapport à ce que l’on peut attendre de l’intervention, d’où l’importance d’une information préopératoire détaillée :

-Les rides frontales et intersourcilières seront nettement atténuées mais ne disparaitront pas complètement ;

-Si l’excès de peau au niveau des paupières supérieures n’est pas complètement corrigé par la remise en place des tissus du front, un complément de blépharoplastie supérieure pourra être réalisé secondairement sous anesthésie locale.

Ces imperfections peuvent également être dues à des réactions cicatricielles inattendues et/ou inhabituelles : persistance d’un œdème plusieurs mois, asymétrie de position des sourcils.

La correction de ces imperfections ne pourra pas être réalisée avant les 6 mois qui suivront l’intervention, le plus souvent sous anesthésie locale.

COMPLICATIONS DU LIFTING DU TIERS SUPÉRIEUR DU VISAGE

Un lifting du tiers supérieur du visage bien qu’il soit une intervention de chirurgie esthétique, n’en demeure pas moins une véritable intervention chirurgicale. Ceci entraine donc des risques, comme tout acte médico-chirurgical, aussi minimes soient-ils. Les complications liées à l’anesthésie sont détaillées par l’anesthésiste au cours de la consultation préopératoire.

Ces complications sont exceptionnelles d’autant plus que le Docteur Jean-Charles BAYOL réalise toutes ses interventions chirurgicales au bloc opératoire  à Laclinic Montreux près de Genève.

À noter que dans le cas d’une anesthésie locale, il est possible de faire un malaise vagal si le patient est à jeun. D’où la nécessité de manger avant une anesthésie locale.

Pour ce qui concerne le geste chirurgical, si vous choisissez un bon chirurgien esthétique compétent, qualifié et formé au lifting fronto-temporal, vous limiterez grandement le risque de complications sans toutefois le supprimer complètement.

Les suites de l’intervention chirurgicale sont le plus souvent simples et le patient est satisfait du résultat. Cependant, et même si elles sont rares, des complications sont possibles et doivent être connues :

-Hématome : il est sans gravité mais il peut être évacué s’il est trop important. Il ne faut pas confondre l’hématome et le bleu (ecchymose) qui est constant et normal dans les jours qui suivent l’intervention.

-Infection : elle est très rare si l’intervention est réalisée au bloc opératoire dans des conditions normales d’hygiène chirurgicale. Elle est toujours locale.

-Lésions nerveuses :

-Sensitives : elles se traduiront par une insensibilité du front et du cuir chevelu, parfois accompagnée de démangeaisons. Ces lésions sensitives disparaitront en quelques mois.

-Motrices : par étirement de la branche temporale du nerf faciale se traduisant par une immobilité du front. Cette parésie ne sera que provisoire et la récupération se fera en quelques mois.

-Dans le cadre du lifting temporal isolé, une alopécie localisée sera possible mais elle ne sera que temporaire.

Dans le cadre d’un lifting fronto-temporal endoscopique, l’alopécie sera plus limitée du fait de la taille des cicatrices.

-Anomalie de la cicatrisation et nécrose cutanée : rares et largement favorisés par la consommation de tabac.

CONCLUSION

Le Docteur Jean-Charles BAYOL, spécialiste de la chirurgie esthetique du visage réalise le lifting frontal et le lifting temporal à Laclinic Montreux.

Le lifting du tiers supérieur du visage peut être réalisé simplement en chirurgie ambulatoire. Il procure une grande satisfaction tant esthétique que psychologique.

Les résultats d’un lifting fronto-temporal sont plus pérennes qu’une injection de toxine botulique qui doit être renouvelée régulièrement tous les 3 à 6 mois.

CONTACTEZ-NOUS

Image Contactez-nous

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS

Le Docteur Jean-Charles Bayol, médecin et chirurgien esthétique et plastique vous
accueille dans les meilleurs établissements suisses à Montreux, Genève et Lausanne.

LACLINIC MONTREUX
Docteur Jean-Charles Bayol

Avenue de Collonge 43
1820 Montreux-Territet
T. +41 21 989 70 00
F. +41 21 966 70 10

contact@dr-bayol.ch